Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 15:47
Bien que les benefices d'h&m ne font qu'augmenter, les petits employés que nous sommes n'avons pas beaucoup plus... 947 EUROS NET au bout de 6 ans ...C'est triste...
Une greve s'est déroulée sur paris et a grenoble... Malheureusement certains magasins de province n'en ont pas été informé... Ou plutôt les responsables des magasins l'ont caché pour eviter la polémique.
Nous n'avons été informé dans notre magain, qu'apres la grève, et pas verbalement biensûr, juste un papier affiché sur le panneau car c'est obligatoire... En petit biensûr et pas en évidence!
merci h&m!

Partager cet article

Repost 0
Published by MISTER X
commenter cet article

commentaires

ex Hmonotes 03/02/2011 01:10


Oui je m'en rapelle!! En effet, nous avons été prévenu par un fax mais envoyé et affiché le lendemain ou le sur lendemain d'ailleurs... A cette époque, j'en avais profité lors du feed back du matin
pour le dire bien fort!
Moi j'étais un 35H et payé 1375€ brut ce qui équivaut à quasi 1080€ net, après mes différentes augmentations et pourtant je n'avais que 2 ans d'ancienneté chez eux. Parti non pas à cause du boulot
mais d'une nouvelle floor manager qui a débarqué et qui m'a mis dans batons dans les roues alors que j'étais sur le point de pouvoir prétendre à une évolution en tant que floor justement... Du coup
bye bye...


xxxxx 07/07/2009 00:56

L’entrepôt H&M en grève
1. SOCIAL


04.07.2009, 07h00


Depuis hier, plus aucun vêtement H&M ne sort de l’entrepôt du Bourget qui approvisionne les 110 magasins de France. Jeudi soir, les 289 salariés ont appris en comité d’entreprise qu’ils seraient transférés au 1 e r octobre vers une nouvelle filiale, H&M Logistics GBC France. Les employés ont décidé de se mettre en grève illimitée.
2. Hier, le mouvement a été suivi à plus de 70 %. « A aucun moment, nous n’avons été consultés. Nous refusons d’être transférés d’une société à une autre comme une marchandise », dénoncent, unanimes, les syndicats CFDT, CGT, FO et CFE-CGC. Concrètement, au 1 e r octobre, les activités vente et logistique seront séparées et les employés du Bourget ne dépendront plus de la même filiale que leurs collègues de la vente. Ils relèveront désormais de la convention collective des transports routiers, une « aberration » pour ces salariés dont le travail consiste à préparer des commandes et non à les livrer. Selon les syndicats, la création de cette filiale risque d’avoir des conséquences dramatiques. « Les 35 heures, le 13 e mois, les tickets restaurants, les congés enfants malades… Tous nos acquis seront remis en cause. Nos contrats sont H&M France SARL et nous voulons rester H&M France SARL », martèlent les syndicalistes. Hier matin, la direction a distribué à chaque salarié un communiqué dans lequel elle s’engage à garantir les avantages acquis.


Le Parisien

Présentation

Recherche

Liens