Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 16:52

Depuis hier, plus aucun vêtement à l’effigie H&M ne sort de l’entrepôt du Bourget qui approvisionne les 110 magasins de l’Hexagone. Jeudi soir, les 289 salariés de ce site ont appris en comité d’entreprise qu’ils seraient transférés au 1 e r octobre vers une nouvelle filiale H&M Logistics GBC . « Ecoeurés », les employés ont décidé de se mettre en grève illimitée.

Hier, le mouvement a été suivi à plus de 70 %. « Nous avons découvert ce projet jeudi, juste avant les départs en vacances ! A aucun moment, nous n’avons été consultés. Nous refusons d’être transférés d’une société à une autre comme une marchandise », dénoncent, unanimes, les syndicats CFDT, , FO et CFE-CGC.

 

« Tous nos acquis vont être remis en cause »

Concrètement, au 1er octobre, les activités vente et logistique seront séparées et les employés du Bourget ne dépendront plus de la même filiale que leurs collègues de la vente. Ils ne relèveront plus de la convention collective nationale de l’habillement mais de celle des transports routiers, une « aberration » pour ces salariés dont le travail consiste à préparer des commandes et non à les livrer. Selon les syndicats, la création de cette filiale risque d’avoir des conséquences dramatiques. « Les 35 heures, le 13 e mois, les tickets restaurants, les congés enfants malades… Tous nos acquis vont être remis en cause. Nos contrats sont H&M SARL et nous voulons rester H&M France SARL », martèlent les syndicalistes. Ces derniers redoutent par ailleurs de perdre la participation qui représente un à deux mois de salaire.
Hier matin, la direction a distribué à chaque salarié un communiqué dans lequel elle s’engage à garantir les avantages acquis. Il est ainsi écrit : « Tu conserveras tes tickets restaurants au montant actuel, tu conserveras ta carte d’achats perso de - 25 %, les accords actuels sur les 35 heures et les RTT seront maintenus… »
Contacté hier, H&M nous confirme ces engagements. L’enseigne suédoise se dit par ailleurs prête à entamer des discussions avec le comité d’entreprise concernant la participation. « C’est de la mauvaise foi, commentent les syndicalistes. Conformément à la loi, les accords actuels continueront à s’appliquer pendant quinze mois, le temps des négociations. Mais pour nous, cette restructuration préfigure une réorganisation du travail et une baisse des effectifs. » Les employés n’excluent pas des actions coups d’éclat dans les jours à venir.

Partager cet article

Repost 0
Published by MISTER X
commenter cet article

commentaires

tyvier georges 22/08/2009 00:15

HI,jeune loup de H M , je suis fier de vous ,car c'est la seule facon que le peuple ecrase par le patronat predator retrouve sa dignite! ,enfin les jeunes vous avez compris que seul le combat paie,car le patronat est charognard ,et ne respectent plus nos acquis sociaux ; je suis un rebel 68tard ,syndiqué retraité et suis fier de cette jeunesse qui a tout compris !! JEUNES ET VIEUX MEME COMBAT RDV EN SEPT TOUS DANS LA RUE !!
MERCI D'ETRE LA ET D'EXISTER ,DE VOUS BATTRE CAR IL N'Y AS Pas d'autres alternative ; je suis de toute les manifs et m'occupe en plus de ma soeur
handicapée 80% !! VIVE NOTRE JEUNESSE ARDENTE ET COMBATTIVE , CELLE QUI A TOUT COMPRIS !!;
AMITIE MERCI DE CONFIRMER AU VIEUX BRISCARD QUE JE SUIS MAIS SACHEZ QUE JE VOUS AIMES ET DANS MA TETE JE SUIS JEUNE ET VOUS DIS EN SEPT SOYONS PRET AU COMBAT Y EN AS MARRE STOP SARKO UNE BONNE FOIS POUR TOUTE !! georges rebel68 fans des sixties anglosaxons,jazz,blues,rock,soul!!

Présentation

Recherche

Liens